Les résultats sportifs du weekend pour nos clubs périgourdins – France Bleu

Troisième journée de Jeep Elite de Basket, et nouveau report pour le club de Boulazac qui devait recevoir Nanterre, samedi soir au Palio. 6 cas de covid 19 au sein du BBD et on l’imagine, des séances d’entraînements fortement perturbées et qui ne peuvent se faire qu’en individuel. Prochain match prévu, vendredi soir, sur le parquet de Levallois. Toujours en basket, mais en Nationale 2 Masculine, l’ES Gardonne attend toujours sa première victoire de la saison. Samedi soir, Gardonne a été battu sur son parquet par Niort, score 80 à 61. 3 matchs, 3 défaites pour Gardonne. 

On passe au rugby, pas de journée prévue en Fédérale, mais deux matchs en retard programmés hier après midi. Des matchs en retard de la deuxième journée. En Fédérale 2, Sarlat réussit une belle deuxième mi temps et s’impose à l’extérieur, face à Causse Vézère 23 à 11. Deuxième victoire de la saison en trois rencontres pour des sarladais qui recevront Lormont, l’un des grands favoris de la poule, dimanche prochain. En Fédérale 3, Nontron s’est incliné en déplacement à Sainte Foy la Grande, 27 à 19. Nontron recevra Argentat dimanche prochain. 

La Coupe de France de football, 8 clubs périgourdins étaient présents lors de ce quatrième tour. Mais peu ont pu jouer ce weekend.  Des matchs reportés, ceux de Boulazac à Couseix, de Thiviers à Rilhac Rancon et hier après midi, trois nouveaux reports, Faux face à Libourne, Limens à Bruges et le derby périgourdin entre Notre Dame de Sanilhac et le Bergerac Périgord FC également reporté. Seuls, Trélissac et Mussidan Saint Médard ont joué. Trélissac se qualifie, non sans mal, sur la pelouse d’un club de Régional 1, Guéret, score un but partout et 6 tirs au but à 5. L’élimination de Mussidan Saint Médard, battu sur la pelouse de Royan, 2 à 2 et 6 tirs au but à 5. C’était une rencontre entre clubs de Régional 1.  

Du cyclisme pour finir et un titre de champion d’Aquitaine pour un périgourdin. Cela s’est passé hier après midi, à dix kilomètres de la Dordogne, à Goujounac, une boucle de 9 km 600 à franchir treize fois, soit 124 kilomètres et la victoire d’un périgourdin, Gabriel Peyencet, il court pour un club de Charente Maritime.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *